NOUVEAU NISSAN QASHQAI.
URBAIN PAR INSTINCT.

Découvrez le crossover urbain de référence.
Puissance. Technologie. Maîtrise.
Voici le Nouveau Nissan QASHQAI.

Véhicule en cours d'homologation. Certaines caractéristiques techniques,
couleurs, équipements et options peuvent différer du véhicule commercialisé.
Pour plus d'informations, veuillez contacter votre concessionnaire le plus proche.

Véhicule en cours d'homologation. Certaines caractéristiques techniques, couleurs, équipements et options peuvent différer du véhicule commercialisé. Pour plus d'informations, veuillez contacter votre concessionnaire le plus proche.

Logo Nissan Rooftopping

Ils étaient là, ils l'ont fait.
Revivez le vernissage
de l'exposition.

Logo Nissan Rooftopping
Gallerie photos

Là où les Champs-Elysées rejoignent l'Arc de Triomphe, sur un des points culminant de la capitale, l'événement ROOFTOPPING inspiré par le nouveau Nissan QASHQAI s'invite sur une des terrasses les plus remarquables de Paris. 7 étages au dessus du Drugstore Publicis, dominant l'avenue de Paris la plus fréquentée pour ses boutiques et showrooms de marque.

Logo Nissan Rooftopping
Les artistes
  • Tom RYABOI
    34,
    Toronto.
    L'histoire raconte que le père de Tom Ryaboi, de retour de sa journée de travail, passa quelques minutes à chercher son fils dans sa chambre, la salle à manger, la cuisine sans réussir à mettre la main sur son fils. Tom finit par l'interpeller du haut du frigo sur lequel il avait réussi à grimper, du haut de ses deux ans. Si cette ascension reste encore un mystère pour son père, elle fut le début d'une attirance particulière pour la hauteur.
    Cet amoureux de l'image a toujours été fasciné par ce monde, avant même de détenir son propre appareil. Ses professeurs déploraient son manque de concentration, cette dernière était bien présente mais dédiée à d'autres détails : la manière dont les autres enfants bougeaient, la façon dont la craie s'activait sur le tableau noir, les rayons du soleil qui venaient illuminer la classe en fin d'après-midi. La scolarité de Tom a bien évidemment été impactée par cette incapacité à communiquer ses pensées qui se trouvaient bien loin de l'univers des enfants de son âge.
    C'est lorsqu'il acquit son premier appareil vers l'âge de 20 ans qu'il se sentit enfin comme un poisson dans l'eau. Son appareil devient alors son œil à part entière et lui permet d'exprimer enfin tous ses sentiments et ses pensées comme jamais auparavant. Comme il l'exprime lui-même « Je crains ne jamais pouvoir rembourser la dette que je dois au milieu de la photographie car grâce à elle, j'ai pu enfin trouver une voix et un but. »
    C'est d'ailleurs en citant Oscar Wilde que Tom Ryaboi décrit le mieux son rapport à la photo « C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez-lui un masque et il vous dira la vérité »
  • Aurelie CURIE
    22,
    Seattle.
    Américaine du Sud, Aurelie Curie est née avec un don précieux : son absence de peur du vide combiné à un pressant besoin d'aventure. Du haut de ses 22 ans, Aurelie Curie a passé ses dernières années à voyager à travers les États-Unis pour photographier et explorer de nouveaux territoires. Elle, qui aime se rendre compte de la réelle dimension des infrastructures qui l'entourent, prend plaisir à être témoin des perspectives dont peu d'habitants des grandes villes ont conscience.
    Aurelie Curie se décrit comme « une équilibriste aussi à l'aise sur une corniche que sur un trottoir, dont chaque pas est réalisé délibérément et minutieusement. Avec la construction constante de nouveaux gratte-ciel à travers le monde, le futur s'annonce pleins d'opportunités de découvertes »
  • Taran CYPHER
    Melbourne.
    « Je suis assis, là, sur le rebord du toit, les jambes dans le vide, me demandant si les personnes en bas auraient le réflexe de lever la tête. Mais non, ils sont trop absorbés par leur propre vie, leur propre agenda qu'ils en oublient que l'aventure se trouve tout autour d'eux… »
    Taran Cypher a fait ses premiers pas dans le monde du rooftopping à l'âge de 7 ans, lorsqu'il ne put s'empêcher de montrer à deux de ses cousins la vue qu'il venait de découvrir depuis le toit de sa maison. En tant qu'adulte, un toit peut paraître insignifiant, mais pour l'enfant qu'était Taran à l'époque, c'est vite devenu un nouveau terrain de jeu. Depuis, Taran n'a eu de cesse de regarder les immeubles d'un œil différent.
    C'est vers début 2010, au moment où la photographie devient un véritable hobby, que Taran se lance dans le Rooftopping. Il demande alors à quelques amis de lui conseiller quelques endroits qu'il avait repérés sur Flickr, à travers d'autres photos.
    Pour Taran Cypher, le rooftopping est un avant tout un appel mystérieux émanant des plus hautes tours et des plus hauts buildings. Il aime définir ces endroits comme « un havre de paix pour nous, amateurs de sensations fortes, un abri pour ceux qui s'enfuient de la maison, à la poursuite de leur aventure. »
  • Andrew TSO
    25,
    Toronto.
    Né à Hong-Kong, Andrew Tso a passé toute son enfance et son adolescence à Toronto. Ce grand fan de cinéma a toujours été passionné par le monde de l'image, visionnant encore et encore ses films préférés, cherchant une nouvelle interprétation, des nouveaux détails. C'est lors de vacances scolaires, alors qu'il tentait de se rendre sur un des toits de Toronto, qu'Andrew se fait arrêter.
    Mais cette ascension n'a jamais cessé de le fasciner et le toit des immeubles devient alors son terrain de jeu.
    C'est d'ailleurs ainsi qu'il décrit cette attirance : « Non seulement être en hauteur donne un point de vue différent de la ville, mais c'est aussi une façon de s'échapper temporairement de son rythme effréné.»
    A maintenant 25 ans, Andrew est retourné à ses origines et vit depuis 2010 à Hong Kong, où il se réapproprie les toits de la ville les uns après les autres, racontant avec son regard sa propre vision du monde vu d'en haut.
Logo Nissan Rooftopping
Le manifeste

2014, 50% de la population mondiale vit dans les villes.

En 2050, ce chiffre devrait atteindre 70%. L'univers urbain, un espace oppressant, source de stress ? Pourtant c'est sur cet univers que continuent de se porter les rêves et les espoirs.

Et si prendre de la hauteur permettait de l'apprécier autrement ? L'apprécier sous un nouvel angle, le grand angle de l'art contemporain.

C'est cette perspective qu'aborde le Rooftopping. Un mouvement culturel urbain par instinct, spontané né de et par la génération Y.

Une démarche disruptive où l'image « capturée en secret » depuis le sommet des plus hauts buildings révèle une force brute. Un face à face entre l'humain et l'altitude, depuis ses plus vertigineuses constructions.
Tom Ryaboi, Andrew Tso, Aurelie Curie, Taran Cypher, les 4 artistes pionniers du #rooftopping immortalisent ces instants de magie urbaine. Des instants saisissants, où la vision verticale de l'architecture moderne se livre au regard, procurant un sentiment de majestueuse liberté et d'ultime domination.

Du 16 au 21 janvier 2014, le collectif des #Rooftoppers s'invite au 133 avenue des Champs-Elysées, sur la terrasse Publicis, pour une exposition éphémère en osmose avec l'instinct de domination urbaine du #Nissan #QASHQAI #Nextgen.

Logo Nissan Rooftopping

Du 16 au 21 janvier 2014,
Nissan vous a présenté l'Exposition
#QASHQAI #Rooftopping.